Le guide complet pour choisir la bonne tête de lavage

Dératisation à Cannes
Comment trouver une société de dératisation à Cannes ?
janvier 30, 2024
Punaise de lit à Paris
Comment trouver un expert en élimination de punaise de lit à Paris ?
mars 18, 2024

Le guide complet pour choisir la bonne tête de lavage

têtes de lavage

têtes de lavage

Les têtes de lavage sont des équipements spécialisés pour le nettoyage des cuves industrielles. Ils vont des têtes fixes traditionnelles aux modèles de haute technologie tels que les têtes rotatives à un ou deux axes.

Trouver la tête de lavage adaptée à mes besoins

Pour évaluer l’efficacité d’un système de lavage de cuves, tenez compte des paramètres du processus, tels que le type de matériau à éliminer, la pression et la température de fonctionnement, et la synchronisation des différentes étapes du cycle de lavage. En tout cas, s’il s’agit d’enlever les dépôts liquides au niveau des parois des cuves, l’utilisation d’une tête de lavage rotative proposée par L&C Tank Equipment, Parc d’activités Garigliano – 31 Rue de la Convention – 38200 Vienne, France, peut être une décision astucieuse. Le spécialiste propose également une tête de nettoyage à jets rotatifs pour les dépôts visqueux ou collants. Les industries agroalimentaires, cosmétiques, laitières ou fabricants de boissons peuvent en avoir recours, et en profiter pour limiter leur impact écologique tout leurs coûts de production.

Lors du choix d’une tête de lavage, il faudra vérifier les points suivants :

  • Le rayon mouillé doit correspondre à la taille du réservoir ;
  • Le débit choisi doit garantir la quantité correcte de solution détergente par unité de surface sur toute la surface de la cuve ;
  • La force d’impact du jet et le temps nécessaire pour achever le cycle de nettoyage sont adaptés au type de produit et/ou de processus.

Critères de sélection des têtes de nettoyage

Selon les experts, quatre concepts fondamentaux doivent être pris en compte pour déterminer le cycle de nettoyage approprié, et par conséquent, sélectionner la bonne tête de nettoyage.

Filtration appropriée de la solution de nettoyage

Les laveurs de citernes ont de petits passages internes, et les composants sont usinés avec une grande précision. Lors du nettoyage avec un liquide en circuit fermé, il faut veiller à ce que les particules solides dispersées dans le liquide ne dépassent pas la taille maximale recommandée pour cet équipement. Si l’on n’utilise pas de liquide propre, il faut installer un filtre en ligne aux caractéristiques appropriées.

Processus de nettoyage et choix correct de la solution

D’excellents résultats ne peuvent être obtenus que si les paramètres de base du processus sont pris en compte, tels que la solution de nettoyage, la température appropriée, la pression du fluide et le temps nécessaire pour chaque étape du processus.

Mécanisme d’entraînement approprié

La gamme des produits qui doivent être éliminés des parois des réservoirs est vaste. Les processus de nettoyage vont du rinçage rapide à basse pression et à température ambiante à des processus chronométrés utilisant des solutions spécialement conçues à haute température et à haute pression. Dans ce dernier cas, le jet de fluide rotatif doit impacter la paroi sans se transformer en gouttelettes ni perdre de sa force d’impact, ce qui nécessite à la fois un mouvement lent et une trajectoire de jet conçue avec précision pour garantir que le jet ne revienne pas au même endroit à chaque fois qu’il tourne.

Distances de nettoyage et de mouillage

Il n’est pas possible de définir la distance à laquelle une machine peut nettoyer un réservoir sans se référer aux conditions exactes du processus, telles que le produit à enlever, la solution de nettoyage et la pression et la température du jet de nettoyage. Cette valeur ne peut être déterminée qu’après des essais pour des processus individuels. D’autre part, le rayon peut être défini comme la distance de mouillage. C’est-à-dire la distance à laquelle un appareil donné peut mouiller toute la surface intérieure d’un réservoir. Dans ces conditions, il faut supposer que le liquide ne frappe la paroi qu’avec une fraction de sa force d’impact initiale.